{ 1 jour 1 oeuvre } Musée de la Création Franche - 1 jour, 1 créateur, 1 œuvre #3

Solidarité Bègles COVID-19
Solidarité Bègles COVID-19

Solidarité Bègles COVID-19

{ 1 jour 1 oeuvre } Musée de la Création Franche - 1 jour, 1 créateur, 1 œuvre #3
Parce que la créativité n’attend pas nécessairement que le contexte soit favorable pour s’exprimer, le Musée de la Création Franche de Bègles propose de porter chaque jour un regard sur une œuvre, un auteur de la collection Création Franche. Nombre d’entre eux démontrent à quel point l’inventivité peut être un moyen de dépasser les difficultés.

Marie Audin (1952-)

France

C’est en détournant instruments et gestes professionnels que cette dermatologue crée son langage propre, mêlant perforation, broderie et aquarelle dans des œuvres d’une grande délicatesse.

David Braillon (1975-)

France

N’ayant pu, pour des raisons de santé, rentrer à la SNCF, c’est en dessinant que ce fils de cheminot vit sa passion. Exclusivement des trains, toujours de profil, et extrêmement détaillés.

Louise Lavallée-Tournay (1925-2010)

Belgique

Pour réaliser ces dessins “automatiques”, cette créatrice utilise aussi bien ses mains, ses pieds que sa bouche. Les silhouettes qui semblaient s’y répéter au départ tendent à disparaître pour devenir signes ou formes abstraites.


Eric Gougelin (1966-)

France

C’est dans les civilisations anciennes que ce créateur puise son inspiration. Il y trouve signes formes et symboles qui composent des oeuvres à la fois très introspectives et universelles.

Jean-Michel Messager (1960-)

France

A la suite du grave accident dont il est victime à l’âge de 14 ans, Jean-Michel Messager, commence à dessiner, d’abord des lettres puis de grands aplats colorés, qu’il appose avec beaucoup d’énergie sur toutes sortes de supports, allant jusqu’à “recolorier” la nature.

Simone Le Carré-Galimard (1912-1996)

France

C’est en voulant confectionner les jouets dont elle fut privée enfant que Simone Le Carré-Galimard se met à créer. Les matériaux qu’elle emploie sont pour la plupart récupérés, fruits de ses collectes de rebuts dans les rues de Paris.

Léonie POINTIS (1895 - 1981)

France

On ne dira jamais assez les vertus de la proximité intergénérationnelle : c'est lors d'une visite à l’hôpital que lui rendit un proche venu avec sa fille, que Léonie Pointis fit son premier dessin. L'empathie de la vieille dame pour la petite qui lui avait tendu crayons de couleur et papier, fit naître une passion pour la création.

Marco RAUGEI (1958 - 2006)

Italie

C'est à l’hôpital psychiatrique de San Salvi, à Florence, que Marco Raugei commence à dessiner. Sur la feuille, le plus souvent de grand format, il reproduit le même motif jusqu'à saturation. Il dessine indifféremment personnages, animaux, constructions, véhicules et objets divers de son quotidien. Seule importe la linéarité dans la répétition, mise en mouvement par d'infimes variations.

Joseph DONADELLO (1927-)

France

Quelque part dans le Gers, sur le chemin des écoliers pour les Hautes Pyrénées, nombreux sont ceux qui ont croisé son petit musée ouvert aux quatre vents, en bord de route : un alignement d 'objets divers, en ciment, en bois et plastique. Si vous faites halte, derrière la porte d'entrée, vous découvrirez des murs tapissés de peintures sur bois qui racontent son histoire et celles de ce(ux) qui l’intéressent.

Patrick GIMEL (1952-)

France

Privé d'une scolarité normale par une santé défaillante, Patrick Gimel s'ouvre très tôt au dessin, à la photo, au cinéma. Il réalisera plusieurs petits films d'animation. Dans ses dessins, travail sériel de variations sur un même thème, il déploie un talent de miniaturiste, d'une extrême précision et méticulosité. Tous ses travaux portent la date du début et de la fin, temps long du faire.

Pol JEAN (1952-)

France

Dans le centre qui l'accueille, Pol Jean travaille en extérieur ; il est jardinier. De santé fragile, il doit renoncer au jardinage après une hospitalisation. C'est au retour de l'hôpital que le personnel soignant, alors qu'il s'interroge sur l'activité à lui proposer, découvre quantité de dessins accumulés et cachés dans sa chambre. Dès lors, Pol Jean passe du râteau au stylo, feutre et bille.

Pierre CARBONEL (1925-2011)

France

Il entretint une longue et abondante correspondance avec Jean Dubuffet. Mais c'est dans un courrier envoyé à Laurent Danchin (1946-2017), critique et essayiste spécialiste d'art brut, qu'il évoque sa technique, mise au point par tâtonnements successifs : les « Densités liquides », coulures d'un mélange réactif d'encres, de peintures et de vernis sur du papier bristol.

Gaston MOULY (1922-1997)

France

Parmi les œuvres du parc du musée de la Création Franche qui accueillent le visiteur, une sculpture monumentale de Gaston Mouly. Elle est l'une des créations en ciment de ce maçon de métier qui réalisera également galettes et bas-reliefs. Il dessine aussi beaucoup laissant quantité d’œuvres présentes dans nombre de collections publiques et privées, en France et à l'étranger.

Huub NIESSEN (1943-)

Pays-Bas

Lorsqu'il doit abandonner son métier de journaliste pour raison de santé, il se consacre au dessin. Ce qui n'était jusqu'alors qu’un loisir devient un impératif quotidien. Véritables haïkus en image, ses petits formats narratifs, proches des vignettes d'une planche de BD, sont chargés de poésie.

Jean POUS (1875 – 1973)

Espagne - France

Il n'est pas d'âge pour commencer à créer : c'est à 87 ans, au terme d'une vie professionnelle dans la fabrique de bouchons montée avec ses frères 57 ans auparavant, qu'il commence à graver des personnages sur les pierres et galets, qu'il ramasse lors de ses promenades. Lorsque ses forces déclinent, il passe au dessin, au crayon de couleur et stylo à bille sur papier ou carton.

Top